jeudi 21 décembre 2006

A 19 heures

            

Le tramway venant de Limoges arrive sur Oradour. Les occupants sont emmenés dans une ferme proche. Ce n'est qu'en fin de soirée qu'il sont relâchés.


Le pillage et la destruction du village se poursuit en fin d'après-midi. Les personnes qui sont simplement blessées meurent brûlées vives.


Au lendemain, il n'existe plus que des pans de murs calcinés desquels s'échappent  encore de la fumée. Oradour-sur-Glane est rayé de la carte avec ses habitants (328 constructions et 642 victimes). On ne compte que six survivants au massacre (personnes s'étant  échappées des lieux de supplice) : 5 hommes et une   femme. Quelques autres personnes échappent à la tragédie car elles sont absentes du bourg ou se sont cachées ou enfuies à l'arrivée des allemands par crainte.

 

 

           

 

Posté par xavmax à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A 19 heures

Nouveau commentaire